Aidez les acteurs de la solidarité sociale de terrain à participer à UniverSSE 2017

UniverSSE 2017 est le 4ème Congrès européen sur l’Economie Sociale Solidaire qui aura lieu à Athènes du 9 au 11 juin 2017. Des coopératives, des initiatives de terrain, des organisations de l’ESS, des collectifs, des réseaux et des personnes qui travaillent pour promouvoir et faire avancer l’ESS à travers toute l’Europe se réuniront lors de cet événement.

À cette occasion, un financement participatif est organisé sur la plateforme Goteo (dédiée aux projets de construction de communs et de solidarité sociale). Cette campagne vise à collecter de l’argent afin de couvrir les frais de voyage et d’hébergement des membres des structures de solidarité sociale et d’économie sociale et solidaire qui participeront au Congrès UniverSSE 2017, ainsi que certains de ses coûts administratifs.

Interdemos vous invite à contribuer à ce projet. Vous trouverez des informations détaillées sur le projet, la gestion et l’usage des fonds collectés sur la page dédiée sur Goteo.

admin

Solidarité et nouveaux modèles en Grèce (2) Capacitation citoyenne à Galatsi

Galatsi est une ville de 60,000 habitants dans la banlieue proche d’Athènes, à flan d’une haute colline. Densément peuplée, elle a été frappée dûrement par les politiques imposées depuis la période de crise malgré son apparence de quartier résidentiel agréable. Le nom de la structure, Perno Ampariza (περνο αμπαριζα, littéralement dépasser la base du prisonnier) fait référence au jeu du ballon prisonnier (ou balle au prisonnier) et a été choisi pour manifester le projet d’émancipation et de capacitation de chacun de la structure. Ampariza (pour faire court) est une structure multi-activités : culture, alimentation, apprentissage des langues étrangères, solidarité vis à vis de la pauvreté notamment dans les familles avec enfants, conseil juridique notamment pour le surendettement et initiatives de coopératives de production.

aménagement

Le beau local est loué par la structure, ceux des 500 membres qui le peuvent y contribuant 5 € par mois. Il a été aménagé par les membres. Les activités les plus diverses s’y déroulent. Au départ, en novembre 2011, l’accent principal était sur la solidarité face à la pauvreté, puis dès 2012 sur l’alimentation et la santé, avec une approche de désintermédiation (mise en relation directe des producteurs et des consommateurs) et une banque d’échange de médicaments non utilisés. Mais très vite les activités culturelles ont joué un rôle important. J’y arrive en plein cours de français et fais le tour du quartier pour laisser Korina (prof. de littérature grecque de métier) et les apprentis francophones explorer les périls de la première personne du pluriel. Elle me reçoit avec Aris un des responsables de la structure. Le fil conducteur qui réunit toutes les activités est de celui de donner la capacité d’agir, sans avoir à attendre un soutien externe ou des intermédiaires. Les activités culturelles sont les plus visibles : ciné-club tous les dimanche, créations plastiques, bibliothèque d’échange de livres papier et numériques, photographie et les repas qui en Grèce comme en France sont une activité culturelle à part entière.
Lire la suite