admin

Où en est Interdemos ?

Interdemos a pour but d’œuvrer à la création d’un demos européen, de liens horizontaux entre les initiatives de réinvention du politique dans les divers pays européens. Pour cela, nous travaillons sur deux fronts : la solidarité concrète avec les actions de solidarité de terrain en Grèce (pour l’instant, nous nous concentrons sur ce pays dont le devenir est clé) et une contribution à l’émergence d’alternatives politiques progressistes en France et dans les autres pays européens. Aucun de ces deux fronts n’est calme en cet été.

Sur le versant de la solidarité concrète, nous avons transmis depuis le 7 avril 2015 un peu moins de 90 000 € à Solidarité pour Tous en Grèce grâce à vos dons et à la mobilisation de nos propres ressources. Pour faire face à la fermeture des banques 1)La réouverture partielle ne permet toujours pas de retirer des fonds des comptes bancaires au-delà de 420 € par semaine. Les paiements électroniques à l’intérieur de la Grèce sont possibles, mais la grande majorité des structures de solidarité ne peuvent les recevoir., nous avons acheminé récemment une somme en espèces qui permettra à Solidarité pour Tous de fonctionner pour l’été. Nous sommes par ailleurs bien avancés dans la mise en place d’une association loi de 1901 avec un bureau élargi par rapport aux fondateurs initiaux. Cette association devrait être en situation de lancer une nouvelle collecte de dons fin septembre 2015 pour prendre la suite des soutiens déjà effectués. Les fonds collectés seront acheminés par les moyens disponibles à ce moment.

L’action politique est inséparable de ces actions de solidarité concrète. Solidarité pour Tous et nos autres contacts en Grèce ont été des acteurs significatifs de la campagne pour l’OXI au référendum du 5 juillet. Ils sont aujourd’hui au cœur des efforts pour que le mouvement démocratique puisse surmonter la profonde blessure qu’a représentée la signature de l’accord du 13 juillet (voir le billet La blessure démocratique publié en même temps que ce bilan). Le rôle particulier joué par la France dans l’acceptation de cet accord par le gouvernement Tsipras et même l’écriture de ses termes les plus contestables nous a poussé à mener campagne pour le rejet de l’accord par le parlement français, en particulier à l’Assemblée nationale. Si le résultat reste décevant (69 contre, dont zéro socialistes), nous avons cependant évité le pire qui aurait été que les contre n’émanent que de l’extrême droite et de la droite. Nous espérons que la création d’une association dont chacun de vous pourra devenir membre fera progressivement monter en puissance ce volet politique. Le territoire européen connaît une crise démocratique qui s’est révélée dans toute son intensité. En rester spectateurs passifs serait désastreux. Interdemos continuera à travailler et agir à son échelle avec tous ceux qui veulent reprendre en mains le destin politique en Europe.

Notes   [ + ]

1. La réouverture partielle ne permet toujours pas de retirer des fonds des comptes bancaires au-delà de 420 € par semaine. Les paiements électroniques à l’intérieur de la Grèce sont possibles, mais la grande majorité des structures de solidarité ne peuvent les recevoir.

5 réflexions au sujet de « Où en est Interdemos ? »

  1. Bonjour, InterDemos, et merci de votre suivi.
    Vous avez raison, la solution passe par le militantisme, pour aboutir à une Nouvelle Donne …
    Mais en attendant, le virement SEPA (une horreur de type ‘financiers unis = tous contre les peuples’ …!?) permet au moins d’alimenter directement (à Athènes) le compte du Fonds national de solidarité dont vous aviez communiqué les coordonnées bancaires à vos donateurs KissKissB : le premier virement fut laborieux, le second plus simple puisque ma banque a mémorisé les coordonnées de ce compte. J’espère que ce Fonds national a les moyens techniques de redistribuer sur de plus petites structures pour lesquelles 420 €, ce n’est pas rien.
    D’autre part, j’ai fait un saut sur le site d’Active Generation. Dans ce collectif, une antenne qui s’inscrit dans le cadre du jumelage entre Arles et Kalymnos et qui, au fil des collectes, achemine directement du matériel médical lourd pour ‘maintenir à flot’ l’hôpital de Kalymnos. Bon, c’est au bout du monde, et une aide concrète y est sûrement bienvenue …
    Bon courage, et tenez bon ! Bien à vous

    • Les virements ont joué un rôle important jusqu’à la fermeture des banques, mais maintenant il faut absolument les éviter dans la mesure où l’argent viré risque de ne pouvoir être utilisé pour les actions de solidarité du fait de l’impossibilité de retraits significatifs.

      Mais nous avons acheminé de l’argent en espèces et les campagnes par collecte directe en France prendront le relais.

  2. Bonjour Interdemos,
    L’attente de vos nouvelles m’a parue une éternité (ce n’est pas un reproche).

    “Les paiements électroniques à l’intérieur de la Grèce sont possibles, mais la grande majorité des structures de solidarité ne peuvent les recevoir.” COMMENT OSENT-ILS ?

    Il y a une autre action en cours sur HelloAsso, lancée par Marie-Noëlle Lienemann , Sénatrice de Paris (PS), qui atteint à cette heure la somme de 9 702 euros. Lorsqu’ils vont apprendre que les structures de solidarité ne pourront pas les recevoir, ça va être une énorme déception pour tous ces donateurs et ceux qui ont lancé l’action.
    http://www.helloasso.com/associations/active-generation-generation-engagee/collectes/soutien-au-peuple-grec
    Peut-être devriez-vous vous rapprocher de Mme Lienemann, ou elle se rapprocher de vous. Ne dit-on pas qu’on est plus fort ensemble qu’isolé !

    Merci pour tout ce que vous faites, merci pour eux. C’est avec impatience que nous attendons “l’ouverture” officielle de cette association.

    • Pas de panique. Le projet sur Hello Asso est assez ancien puisqu’il fait référence au remboursement du FMI de fin juin (avec une erreur d’un facteur 10, 1,6 millions d’€ c’est 0,1% de ce remboursement pas 1%). Apparemment, les fonds sont adressés à une association 1901 en France (Active Generation), même si quand on clique sur le lien on arrive à un site en grec. Nous allons les contacter pour comprendre mieux leur situation.

  3. Nous suivons la situation au jour le jour grâce aux nombreux textes ou entretiens publiés et vous remercions pour vos informations d’aujourd’hui relatives, notamment, à la création d’une association. Bien à vous tous,
    AMT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *