Soutien aux actions de solidarité

À l’origine, Interdemos a soutenu les structures et initiatives de solidarité sociales en Grèce par l’intermédiaire de la fondation finançant le collectif Solidarité pour Tous. Plus de 90 000 € ont été collectés et transmis par Interdemos aux structures de solidarité sociale dans ce contexte. La situation politique grecque après le non-respect du vote de juillet 2015 par le gouvernement grec a conduit les aniateurs de ce mouvement à le quitter et à recherche de nouvelles façons de coordonner les structures de solidarité sociale. Aujourd’hui, le soutien aux structures de solidarité se construit à une échelle plus modeste, à travers des projets ponctuels. Voir les articles sur notre page d’accueil pour contribuer à ces projets.

Dans le futur, il se peut qu’Interdemos soutienne des actions dans d’autres pays, y compris en France.

16 réponses pour “Soutien aux actions de solidarité

  1. Je poursuis, à été transmise aux banques centrales européennes et FMI, … ; en rechargeant par reprofilage de la dette avec un intérêt supérieure à 2%.
    Il fallait en son temps imposer les erreurs à nos banques privées. Le mal étant fait (pas le délit pénal de nos banquiers “véreux”),
    1°) ENGAGER un moratoire de une année, durant lesquels la Grèce bénéficiera d’un différé de paiement total (et sans intérêts); Les échéances seront comptabilisée dans un “cdr grecque”
    2°) Durant un semestre établir un état général et exhaustif de tous les investissements financés, concernés non soldés à ce jour;
    3°) Dresser les décomptes fiscaux de toutes ces opérations (décomptes définitifs), avec tous les bénéficiaires et/ou intermédiaires, entreprises, avenants, …..
    4°) En faire une analyse globale comparée entre les prévisionnels et les réalisés. Cette analyse étant du plus aisé puisque les intérêts et l’inflation cumulée des 10 dernières années sont proches de zéro!
    5°) Les dispositions définitives découleront du vrai bilan (et nous verrons bien que ce ne sont pas les petits citoyens et retraités grecs qui en sont redevables).

  2. Manifester sont soutien c’est bien, mais un coût d’épée dans l’eau.
    Sauver la Grèce, c’est sauver l’humanité.
    La dette a une dette, car elle a empruntée pour mettre en place des investissements structurants, donc parfaitement identifiables,
    Demandons en la liste depuis son entrée dans le marché commun.
    Depuis 20 ans, ces engagements ont été lancés sous l’instigation des grandes banques privées européennes. Mises en banqueroute par la crise de 2008, elles ont été relevées par notre banque centrale Européenne et la garantie de nos états et en moins de 2 années ont repris la main. La dette privée grecque par un tour de “passe-passe”

  3. Super heureuse que cette initiative existe, après le NON courageux qui nous ouvre la voie à tous je cherchais comment aider concrètement, au delà des manifs, sans en rester non plus à de la charité humanitaire. Vous tenez les deux bouts, action politique et solidarité concrète au service de projets inventifs. Avant de vous financer et de me démener pour vous faire connaitre, comment puis je vérifier que les dons sont bien dirigés vers l’objectif que vous affichez? Cette question n’est pas suspicieuse, juste normale, la réponse me donnera les moyens de convaincre davantage.

    Merci d’avance

    • Bonjour, votre question est tout à fait légitime. Tout d’abord, je vous rappelle que nous avons suspendu les demandes de dons pour éviter qu’à cause de la fermeture des banques grecques (impossibilité de retraits des comptes bancaires) les dons se retrouvent bloqués sans pouvoir être utilisé par notre partenaire Solidarité pour tous. Si les retraits bancaires rouvrent demain comme annoncé, nous reprendrons l’appel à dons par virements. Mais compte tenu des incertitudes qui pèsent sur la position des institutions européennes, nous sommes en train de mettre en place un mode de collecte et de transfert alternatif pour le cas où les virements ne pourraient plus être utilisés.

      En ce qui concerne le compte bancaire que nous indiquons, c’est celui du Fonds de soutien aux intiatives et structures de solidarité mis en place en 2012 pour soutenir les actions de solidarité sociale et développement fédérées par Solidarité pour Tous. Vous pourrez le vérifier et découvrir le contenu de ces actions en consultant ce rapport :
      http://issuu.com/solidarityforall/docs/report-2015-francais-site
      (page 32 pour le compte bancaire).

      Enfin, pour vérifier que l’argent viré au Fonds de soutien ne risquait pas d’être utilisé à d’autres fins que celles indiquées, outre les garanties obtenues directement auprès de Solidarité pour Tous, nous avons fait traduire l’article des statuts du fonds de soutien qui définit son objet social.

      • Bonjour,
        je suis désolée, c’est un peu confus pour moi. J’ai demandé jeudi à ma banque la possibilité d’effectuer un transfert vers l’adresse que vous indiquez. Cela m’est désormais possible. Entre temps j’ai vu que vous suspendiez les virements, mais continuez l’action. Où dois-je faire mon virement du coup ? Merci à vous pour cette initiative. Vive la démocratie grecque !

  4. bonjour,
    et si vous vous faisiez connaître par un article dans “médiapart ” (le journal ou le blog) ? De très nombreux lecteurs depuis hier ont envie de faire un don et ne savent pas où s’adresser ..(“médiapart = des milliers de lecteurs )

  5. Je pense que le moment est venu de structurer l’aide que des citoyens français peuvent/doivent apporter au peuple grec. J’avais proposé que l’on puisse mettre en place un système de versements réguliers mensuels ou trimestriels selon les capacités financières de chacun. <cela ne peut se faire isolément et je pense que Interdémos doit tenir ce rôle d'intermédiaire de confiance. C'est la pérennisation de nos soutiens plus que des actions ponctuelles qui permettra d'apporter une aide fiable au peuple grec.

    • Merci de votre suggestion, nous allons voir comment cela pourrait être mis en place, en prenant aussi en compte le risque que le système bancaire grec connaisse de forts dysfonctionnements si l’acharnement des institutions européennes se poursuit.

  6. J’aurai préféré une association qui mette directement en rapport avec les familles les plus touchées par les mesures d’austérité, cela aurait pu créer des liens durables, et des rencontres en Grèce poure encore d’autres actions de soutien

    • L’un n’empêche pas l’autre. Nous avons visé un effet immédiat et la certitude d’une utilité à travers notre partenaire grec Solidarité pour Tous. Nous savons que des groupes locaux travaillent à des sortes de jumelages entre structures de solidarité en France et en Grèce qui sont porteuses des liens que vous mentionnez.

  7. Ce serait bien aussi de mettre une annonce dans l’hebdomadaire “Politis”. Je pense que ce devrait être facile. Au moins dans le courrier des lecteurs.
    Bien à vous
    M.Pichevin

  8. Je n’ai pas de conseils à vous donner, mais une mention de votre action dans Le Monde Diplomatique, ou Alternatives Economiques, toucherait des milliers de personnes…

    • Les conseils sont très bienvenus. Pour le Monde diplomatique, ça n’a pas été facile  nous avons fait de nombreuses démarches auprès de la rédaction sans succès et finalement, c’est par le biais du courrier des lecteurs que nous avons eu une mention tout à la fin de la collecte initiale. Alternatives économiques, c’est une très bonne idée et nous allons tenter de les contacter.
      Philippe / Interdemos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>