admin

Allocution d’Alexis Tsipras le 26 juin 2015

Nous reproduisons ici l’allucation prononcée hier par Alexis Tsipras. Source Syriza France. Nous invitons chacun à multiplier les manifestations de solidarité pour que le peuple grec puisse effectuer son choix librement malgré les chantages qui vont s’exercer sur lui. Pour information : les commentaires à cet article, qui pour la plupart d’adressent au gouvernement et aux négociateurs grecs, sont transmis par Interdemos à l’attention d’un conseiller francophone du gouvernement grec pour qu’il puisse les relayer auprès de ses collèges.


tsipras1435140842

« Nous avons livré un combat dans des conditions d’asphyxie financière inouïes pour aboutir à un accord viable qui mènerait à terme le mandat que nous avons reçu du peuple. Or on nous a demandé d’appliquer les politiques mémorandaires comme l’avaient fait nos prédécesseurs.

Après cinq mois de négociations, nos partenaires en sont venus à nous poser un ultimatum, ce qui contrevient aux principes de l’UE et sape la relance de la société et de l’économie grecque. Ces propositions violent absolument les acquis européens. Leur but est l’humiliation de tout un peuple, et elles manifestent avant tout l’obsession du FMI pour une politique d’extrême austérité.

L’objectif aujourd’hui est de mettre fin à la crise grecque de la dette publique. Notre responsabilité dans l’affirmation de la démocratie et de la souveraineté nationale est historique en ce jour, et cette responsabilité nous oblige à répondre à l’ultimatum en nous fondant sur la volonté du peuple grec. J’ai proposé au conseil des ministres l’organisation d’un référendum, et cette proposition a été adoptée à l’unanimité.

La question qui sera posée au référendum dimanche prochain sera de savoir si nous acceptons ou rejetons la proposition des institutions européennes. Je demanderai une prolongation du programme de quelques jours afin que le peuple grec prenne sa décision.

Je vous invite à prendre cette décision souverainement et avec la fierté que nous enseigne l’histoire de la Grèce. La Grèce, qui a vu naître la démocratie, doit envoyer un message de démocratie retentissant. Je m’engage à en respecter le résultat quel qu’il soit.

La Grèce est et restera une partie indissoluble de l’Europe. Mais une Europe sans démocratie est une Europe qui a perdu sa boussole. L’Europe est la maison commune de nos peuples, une maison qui n’a ni propriétaires ni locataires. La Grèce est une partie indissoluble de l’Europe, et je vous invite toutes et tous à prendre, dans un même élan national, les décisions qui concernent notre peuple. »

(Alexis Tsipras, Premier ministre)

Traduction:Vassiliki Papadaki

17 réflexions au sujet de « Allocution d’Alexis Tsipras le 26 juin 2015 »

  1. Les peuples européens ne veulent ni d’une Europe des riches ni d’une Europe sans démocratie dont la Grèce est le berceau. Que les Grecs montrent de nouveau aux autres peuples la voix à suivre, celle de la parole de tous ces peuples.

  2. Bravo et merci à tous les Grecs de se battre pour tous les peuples européens. C’est aussi notre lutte. De votre avenir dépend le nôtre. Je suis profondément admirative pour le courage, la détermination, la fierté et la dignité dont font preuve Alexis TSIPRAS et le peuple grec. J’aimerais que nos dirigeants en France aient les mêmes qualité, alors que nous avons été trahis par ceux-là mêmes qui nous parlaient de justice sociale.
    Merci au peuple grec. Courage, nous sommes avec vous !

  3. les peuples européens ne veulent pas de cette Europe là.
    Une majorité de français s’est déjà exprimée sans qu’on en tienne compte.
    Et maintenant cette clique de despotes européens veut renverser le gouvernement grec issu des urnes.
    TIENT BON PEUPLE GREC. Nous sommes à tes côtés…..
    ELEFTERIA

  4. La stratégie du FMI et de ses acolytes bruxellois auto-proclamés est claire : montrer à tous les peuples européens qu’il est impossible de s’opposer à leurs diktats.
    Tenez bon, nous sommes avec vous; vous avez parfaitement raison de demander au peuple ce qu’il veut que vous fassiez en la circonstance.
    Nous voulons, nous aussi, une Europe sociale, solidaire et respectueuse de l’écosystème afin que les générations futures héritent d’une Terre habitable et saine!
    Bien fraternellement!

  5. Tenez bon, vous êtes le dernier espoir pour l’Europe des peuples et pour un vrai changement de vision de la société dans laquelle nous voulons que nos enfants vivent. Ce n’est pas la dette qui est un problème mais que les technocrates de tout poil arrivent à en convaincre les peuples pour les mettre à genoux.
    De tout coeur avec vous.

  6. Ceux qui exigent de vous des paiements et des réformes iniques et destructrices sont d’autant plus sourds à l’éthique qu’ils ont peur que d’autres européens dont la France, l’Espagne, le Portugal, suivent votre exemple. Pour votre survie et pour nous ne lâchez pas, c’est vous et vos dirigeants qui voyez juste ! Nous devons vous soutenir !

  7. Courage, Tsipras!
    Des millions d’opprimés par la dictature financière sont avec vous. Tracez le chemin. Vive la Grèce libérée des prédateurs financiers (Troïka and Co).
    Mais ne vous mettez pas dans les pattes de Poutine!!!
    Amitiés françaises.

  8. Tenez bon! Beaucoup sont avec vous dans cette reconquête de la Démocratie fac e à une certaine Europe qui n’est assurément pas celle de peuples souverains mais de bureaucrates menés par leurs intérêts personnels et par l’argent!

  9. En réponse à une décision démocratique prise par Tsipras, Bruxelles répond aussitôt par la fermeture de toutes aides à partir de fin juin .
    De quels droits ces bangters se mêlent de démocratie interne ? Ils veulent que les peuples obéissent à leurs dictas .
    C’est inacceptable , c’est une honte .

  10. l’Audit de la “Dette” donne la réponse à la question posée lors de ce référundum : Illégale, Illégitime, AUDIEUSE !
    les peuples d’Europe sont derrière vous : Peuple Grecque, ne laisse pas passer cette chance unique de tenir en échec ces parasites, avec vous nous les mettrons MAT !
    Hasta la Victoria, Siempre !
    Fraternellement,
    yvan catel, salon de provence

  11. une décision démocratique en Europe,voilà quelque chose de nouveau…
    Nous sommes très nombreux à admirer votre courage et votre ténacité face à cette infâme Troïka. Chaque décision prise devrait tenir compte du fait que dans un monde civilisé,l’homme est le seul centre d’intérêt,que les banques ne devraient être que des moyens au service de l’homme.
    Nous admirons votre courage,vous êtes l’agitateur de conscience nécessaire,un exemple à suivre par nos “démocraties avancées”…
    Mettons aussi de l’humanité,de la solidarité,de la fraternité dans cetteUE qui devrait pousser tout le monde vers le haut. Bravo les Grecs!

  12. La honte devrait tuer sur place les institutions financières ou politiques qui tiennent
    la Grèce en otage. FMI, BCE….sont les 1er à savoir que leurs exigences sont contre-productives, ne pensent qu’à l’expérience de leur pouvoir en cours.
    Mais est-ce un sentiment qui a encore cours?
    Les citoyens européens on t aussi leur part de responsabilité dans l’affaire ,sans doute se terrent-ils en attendant leur tour ? En France ils sont enfermés par une politique de la peur.Réagissons !

  13. De tout mon coeur, de toute mon âme : moi aussi je vous dis : tenez bon, vous,
    peuple grec, racine mère de cette Europe, qui souffrez de l’iniquité des dirigeants européens, qui préfèrent sauver l’oligarchie mondiale des banques, et vous
    contraignent à acheter des armes pour la défendre. C’est d’une stupidité sans nom
    dans le contexte politique actuel : il ne suffit pas de commémorer, l’air martial,
    la fin de la guerre 1939-1945 ; encore faut-il être capable d’en tirer les leçons, car
    l’humiliation d’un peuple se paie toujours. Fraternellement vôtre.

  14. Merci Monsieur le Premier Ministre de faire en sorte que le peuple Grec ne soit pas humilié .
    J’espère que la Grèce donnera une belle leçon de démocratie à ces dirigeants Européens qui veulent dicter leur politique même en les achetant.

  15. Tenez bon , vous portez tous nos espoirs , c’est une lutte impitoyable contre l’oppression des peuples , vous êtes l’avant garde de la résistance , le gouvernement français s’est agenouillé devant l’ennemi et participe à l’oppression comme par le passé .On vous suit , on vous observe , on vous accompagne par nos pensés , on se mobilise aussi…..RESISTANCE !!!!

  16. Tenez bon, les camarades grecs
    Vous ne devez pas avoir peur de cette Europe de banksters
    Ce sont eux qui ont un problèle : ce qu’ils appellent votre dette, doit être diminuée de tous les intérêts que vosu avez déjà payés pour ces emprunts.
    Il y a beaucoup d’argent en Europe. Il faut partager les richesses.
    Amitiés fraternelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *