admin

Vidéos de l’événement du 31 mars à la Fondation Hellénique

Organisé avec les soutien de la Communauté hellénique, cet événement a réuni environ 80 personnes. Vous trouverez ci-dessous les vidéos de l’introduction par des membres d’Interdemos et des interventions de Gabriel Colletis (économiste toulousain spécialiste de la situation grecque) et de Costa Gavras (à regarder dans cet ordre).

La vidéo des riches échanges avec le public seront mises en ligne prochainement.

6 réflexions au sujet de « Vidéos de l’événement du 31 mars à la Fondation Hellénique »

  1. Bonjour et merci beaucoup pour vos efforts. Je n’ai pas pu me libérer pour venir assister à votre évènement du 31 mars à la Fondation Hellénique, donc j’étais très contente du pouvoir regarder la série de trois vidéos de cette soirée.
    Pendant le discours très intéressant de Monsieur Gabriel Colletis, il a mentionné un livre qu’il a écrit sur “un autre développement” pour la Grèce. Est-ce qu’il serait possible de nous en donner les détails de ce livre et comment se le procurer ?
    Merci beaucoup et encore bravo !

  2. Les virements faits via KissKissBankBank ont déjà été prélevés. Pourquoi ne pas faire suivre l’argent récolté directement, même si la somme initialement prévue n’est pas atteinte. C’est une question d’urgence !

    • Les virements lors des dons dans la campagne de financement participatif sont effectivement prélevés dès le don. Mais ils sont soumis à un contrat très clair : l’argent est stocké jusqu’à la date de fin , sont virés au destinataire prévu si l’objectif est atteint et remboursés au donateur sinon. C’est immuable dans les systèmes de financement participatif. Nous avons bien sûr essayé de voir s’il y avait une possibilité de modification de l’objectif cible ou une prolongation de la durée, mais c’est radicalement impossible. On peut juger que c’est inadapté à un projet de solidarité comme le nôtre, mais sans le soutien et la visibilité que nous a apporté la plateforme, nous ne serions jamais arrivé aux sommes actuelles. Il n’y a qu’à voir les campagnes de solidarité pour Solidarity4all utilisant des mécanismes de collecte directe dans d’autres pays qui n’ont réuni que des sommes très inférieures. Grâce à l’utilisation de la plateforme, une communauté a pu se former, qui maintenant agir collectivement. Bien sûr, nous préférerions infiniment que l’objectif ait été atteint, mais la solution proposée de refaire les virements est la seule qui garantit que l’objectif de solidarité sociale concrète soit immédiatement tangible.

  3. J’ai une question: je n’habite pas Paris, je n’ai donc pas pu aller à cette intéressante réunion, mais j’aimerais savoir ce qu’il va advenir des sous. Si on n’atteint pas 300 000, le jeu de Kisskissbank, c’est de rendre les sous à tout un chacun. Or, si l’on pouvait renégocier à 100 000, on pourrait déjà tout envoyer en Grèce, et c’est quand même une somme, même si toute quantité ramassée dans nos pauvres poches est dérisoire face aux réclamations de ces très indignes créanciers qui jappent aux maigres mollets de la Grèce étique et ravagée. Il faudrait quand même leur faire parvenir ce qui a eu lieu, ce n’est pas rien.
    J’espère être tenue au courant des suites à donner à un éventuel remboursement, afin que ces sous leur parviennent. Il doit bien y avoir une mission Médecins de Monde, non? ou autre, enfin quelque chose de fiable où on puisse renvoyer ces sous avant de les avoir passés à la soupe.

    • Nous avons longuement abordé et discuté cette questions dans la dernière partie de la réunion dont la vidéo n’est pas encore en ligne. Il n’est strictement pas possible de changer ni le montant ni la durée, mais nous avons annoncé dans cette actualité une autre approche pour assurer que l’essentiel des sommes collectées arrive bien au destinataire (le Fonds de soutien aux actions et structures de solidarité en Grèce). Cette approche va demander une participation active de chacun, mais nous sommes confiants qu’elle sera effective dans la plupart des cas. Dès le 4 avril, comme nous n’aurons pas atteint les 300000 € les dons seront remboursés à chaque donateur sur sa carte bancaire (cela peut prendre quelques jours avant que ce crédit apparaisse). Nous lancerons immédiatement un appel (avec envoi d’emails à tous les donateurs en plus de l’appel publié sur le site) à ce que chaque contributeur fasse un virement bancaire du même montant directement au Fonds de soutien aux actions et structures de solidarité en Grèce (avec toutes les informations nécessaires). Les virements internationaux en zone euro sont gratuits, mais il faut aller à la banque ou suivre une procédure un peu compliquée sur internet pour les effectuer. Nous mettrons en place une sorte de help-desk pour aider les personnes qui rencontreraient des difficultés. Il y aura une certaine déperdition, mais nous espérons que la grande majorité des dons seront confirmés par ce biais. De nouveaux donateurs pourront d’ailleurs s’y joindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *